Combien et comment peut-on gagner aux paris sportifs ?

Argent paris sportifs

Pour conclure notre guide pour débuter aux paris sportifs, nous abordons maintenant un sujet primordial : les gains ! Car une fois que avez saisi le fonctionnement des cotes et passé en revue les différents types de pari, votre objectif principal reste de remporter vos paris. Mais avant de découvrir comment procéder pour aligner les bons pronostics, vous devez avoir conscience de votre espérance de gains.

Peut-on devenir riche en jouant aux paris sportifs ?

Si vous vous posez encore cette question, vous risquez d'être déçu car les paris en ligne ne représentent certainement pas le meilleur moyen d'accumuler voitures de sport et villas de rêve. Contrairement à d'autres jeux d'argent comme le traditionnel Euro-millions, les paris ne génèrent pas de nouveaux millionnaires.

La plupart des bookmakers mettent en avant sur leur page d'accueil les derniers exploits de leurs clients. Et en général, les montants affichés sont loin de donner le vertige. En effet, par rapport à d'autres jeux d'argent, les sommes en jeu sont sont à la base encadrées par le montant de vos mises et la hauteur des cotes.

Exemple de gains Betclic et Unibet

Des gains plafonnés par les opérateurs... et les lois françaises

Dans notre dossier sur les cotes, nous avons vu que les cotations françaises peuvent parfois atteindre des numéros à 4 chiffres. Avec un exemple extrême d'un pari de 100 € sur une cote à 5000 (ex : 3 buts marqués par un défenseur durant un match de foot), vous pourriez théoriquement empocher 100 x 5000 = 500 000 euros !

Sauf que ce n'est pas possible avec les bookmakers ARJEL qui limitent vos gains potentiels par pari ou par semaine. Le tableau ci-dessous vous dévoile les plafonds de gains en 2016 (pari simple sur du football en pré-match) pour chaque opérateur. Notez que que les grilles apparentées au Loto foot ne sont pas concernées par ces limites.

Opérateurs Limites de gain par joueur
Logo Betclic 200 000 € par pari
Logo Pmu 100 000 € par pari
Logo Parionsweb 100 000 € par pari
Logo Unibet 100 000 € par semaine
Logo Bwin 10 000 € par pari et 250 000 € par semaine
Logo Netbet sport 60 000 € par pari
Logo FrancePari 5000 € par pari
Logo Joaonline 2500 € par pari
Logo Genyebt Non communiqué
Logo Winamax Non communiqué
Logo Zebet Non communiqué

Vous remarquez qu'il existe de forte disparités entre les différents bookmakers : il est par exemple impossible de gagner plus de 2500 € par partie chez Joaonline contre 200 000 € chez Betclic. De plus, les seuils peuvent varier en fonction des disciplines sportives, le football garantissant souvent les plafonds les plus élevés. Enfin, certains opérateurs comme Genybet ne ne communiquent aucune information sur ce sujet. Vous pouvez retrouver en général ces données dans le règlement des paris disponible sur chacun des sites.

De plus, la législation française impose aux opérateurs un taux de retour moyen de 85% sur l'année. Cela signifie en gros que pour 100 euros misés, un site ne doit reverser que 85 euros maximum aux joueurs gagnants, les 15 euros restants étant répartis entre les prélèvements de l'Etat et la commission du bookmaker. En conséquence, les cotes sur les sites ARJEL sont en moyenne plus faibles que sur les sites étrangers ce qui rabote encore votre bénéfice potentiel.

De beaux jackpots ponctuels

Une poignée de parieurs réussissent tout de même à récolter des pactoles exceptionnels, grâce à des paris combinés hautement improbables ou en validant des grilles de pronostics similaires au Loto Foot.

Le record absolu de gain pour les paris sportifs en ligne est à ce jour (en 2016) de 295 709 €. Cette somme colossale à été remportée chez Betclic en janvier 2014 avec le jeu Betclic14. Mais ces chanceux ne représentent qu'une infime partie des clients des opérateurs.

Quelles techniques adopter pour gagner ?

Votre rêve d'opulence étant désormais un peu refroidie, voyons tout de même comment optimiser vos chances de gagner. En premier lieu, vous pouvez oublier les méthodes miraculeuses qui sévissent sur le net comme la fameuse technique des 66% en mi-temps et fin de match. Ce genre d'arnaque défie les lois de la probabilité et ont pour unique objectif de vous inciter à dilapider tout votre argent.

Bien entendu, aucune technique n'existe pour gagner à coup sûr puisque le facteur chance a son mot à dire quelles que soient les disciplines sportives. Néanmoins, il est possible de dégager des bénéfices à long terme en respectant quelques règles essentielles :

  • Ne misez qu'une petite fraction de votre solde de jeu pour chaque pari : Engagez ainsi à chaque fois entre 5 et 10% de votre bankroll en fonction du risque de votre pronostic. Cette conduite est à suivre de façon permanente, sauf lorsque vous bénéficiez de certains bonus à l'inscription.
  • Laissez votre fougue de supporter aux vestiaires : Votre engouement pour un joueur ou une équipe de coeur peut malmener votre objectivité. Un pari doit être mûrement réfléchi et analysé un minimum en consultant par exemple les dernières statistiques des deux protagonistes qui s'affrontent.
  • Bannissez les paris combinés : Les bookmakers se frottent les mains lorsque vous placez régulièrement des paris combinés car ils savent que vos chances d'être bénéficiaire à long terme sont au ras des pâquerettes avec ce type d'enjeu. D'ailleurs, avez-vous noté que de nombreuses offres promotionnelles ne fonctionnent qu'avec ce genre de pari ? Si vous êtes un inconditionnel des combinés, limitez-vous au maximum à 2 sélections par mise.
  • Inscrivez-vous sur plusieurs sites de pari : De cette façon, en plus de cumuler les offres de bienvenue, vous pouvez comparer les cotes pour un match donné et ainsi parier avec le plus généreux. Consultez notre tableau comparatif pour sélectionner les meilleurs opérateurs.
  • Ne jouez pas que sur le 1N2 : Miser sur l'équipe victorieuse dans un match de football n'est pas toujours pertinent, surtout lorsque les équipes en opposition ont des résultats irréguliers. D'autres types de pari à 2 issues possibles seulement (contre 3 pour le 1N2) peuvent s'avérer plus judicieux. On peut citer par exemple le nombre de buts marqués ou la double chance.

Tout en respectant ces conseils rigoureux, rien ne vous empêche d'apporter un peu de folie dans votre stratégie. De manière sporadique et avec une mise symbolique, vous pouvez tenter un combiné un peu fou sur une dizaine de matchs ou noircir une grosse grille de pronostics.

Ces recommandations peuvent vous sembler évidentes et pourtant, la majorité des parieurs ne les respecte pas ! Pour terminer, Compare Bet vous incite à jouer raisonnablement en fonction de vos revenus. Les paris en lignes restent avant tout un loisir et non un placement financier, ne n'oubliez pas !